Historique du festival

1988

ballon5.jpgNé en 1988 à l'intérieur de la campagne de promotion institutionnelle « Gatineau, on y croît », le Festival de montgolfières de Gatineau a pour objectif de donner une activité touristique et familiale à la ville de Gatineau.

Très rapidement, le Festival a su se hisser au premier rang canadien des événements en aérostation et au cinquième rang mondial, en plus d'être le Festival d'été le plus populaire de l'Outaouais.

Depuis ses débuts, le Festival de montgolfières de Gatineau attire des pilotes canadiens, européens et américains heureux de l'occasion qui leur est donnée de survoler la région de la capitale nationale à bord de leurs ballons de formes régulières et spéciales.

En 1988, le premier Festival regroupait 47 montgolfières, dont une de France, et se tenait sous la présidence d'honneur de Son Excellence l'ambassadeur de France au Canada, Philippe Husson. Bien que les ballons aient été au rendez-vous, le temps fit défaut. Toutefois, en une seule journée d'opération, le Festival attira 34 000 personnes assistant pour la première fois à des vols captifs et au spectacle du groupe Nuance.

1989

En 1989, le soleil, les pilotes et surtout le public furent de la fête. Avec ses quatre jours de spectacles, le Festival amena au parc de la Baie 90 000 visiteurs. Soixante-cinq montgolfières de France, de Suisse, des États-Unis et du Canada prirent leur envol. On présenta, entre autres, les spectacles de Céline Dion et de Pierre Flynn.

La présidence d'honneur fut alors assumée par le pilote d'Annonay, Xavier de Montgolfier, descendant des inventeurs du « plus léger que l'air ».

En 1989 également, des responsables gatinois effectuèrent une tournée de promotion en Europe, à Chalon-sur-Saône ainsi qu'à Metz, lors du regroupement de 600 montgolfières pour la fête du bicentenaire.

1990

En 1990, Don Cameron, PDG du plus important fabricant de montgolfières au monde, accepta la présidence d'honneur.

Quatre-vingt-cinq aérostiers de France, de Suisse, d'Angleterre, d'Espagne, des États-Unis et du Canada ont survolé la région de la capitale nationale aux côtés de six ballons de formes originales. Plus de 110 000 visiteurs ont assisté aux envols des montgolfières et aux spectacles de Paul Piché et de Mitsou. Le Festival de Gatineau remporta alors, à l'occasion du concours des Grands Prix du tourisme québécois, le titre d'« Événement touristique » régional.

1991

En 1991, 150 000 visiteurs ont participé au Festival qui regroupait 90 aéronautes d'Europe, des États-Unis et du Canada. Gatineau était alors l'hôte des Championnats canadiens de montgolfières et le président d'honneur du Festival fut Alex Nagorski, président de l'Association canadienne de montgolfières. C'est le pilote Dan Balisky du Manitoba qui a remporté le titre de champion canadien. De plus, tour à tour sur la grande scène, le public a vu défiler les Daniel Lavoie, André-Philippe Gagnon, Marjo et Vilain Pingouin.

1992

1992 a vu le cinquième Festival de montgolfières clôturer les fêtes du 125e anniversaire de la Confédération canadienne, du 4 au 7 septembre. Pour l'occasion, 125 pilotes de montgolfières étaient au rendez-vous. L'événement attira plus de 170 000 personnes au parc de la Baie. Le président d'honneur fut alors Rocky Aoki, président fondateur de l'empire Benihana, et celui-là même qui traversa le Pacifique en ballon, du Japon aux États-Unis, en trois jours et demi à bord du Double Eagle V!

Sept vols sur sept ont été enregistrés tout au long du week-end. Sur la grande scène, on a pu applaudir tour à tour Richard Séguin, Luc De Larochellière, Céline Dion et Les B.B.

Le cinquième Festival a aussi présenté la première course Canada/États-Unis réunissant le Festival de Gatineau et celui des Adirondacks dans l'État de New York.

1993

En 1993, le Festival attire 185 000 visiteurs. Au programme de la grande scène : Robert Charlebois, Ginette Reno, Alannah Myles et Julie Masse. Cent cinquante aérostiers participent au Festival avec 15 ballons de formes originales, dont Mickey Mouse, un Schtroumpf, un perroquet, un dragon, etc. La présidence d'honneur est assurée par les gagnants de la course transatlantique, Wim Verstraeten et Bertrand Piccard.

1994

ballon3.jpgEn 1994, le septième Festival bat tous les records d'assistance : 200 000 visiteurs assistent aux envols des 150 ballons provenant de huit différents pays et dont une vingtaine sont de formes inusitées.

Les grands spectacles de France D'Amour, Claude Dubois, Édith Butler et Gilles Vigneault pour la soirée « Tout feu... tout flamme », l'illumination d'une soixantaine de montgolfières en attaché et le feu d'artifice ont fait courir les foules. Roch Voisine a pour sa part attiré 70 000 fans au parc de la Baie.

La présidence d'honneur du septième Festival fut confiée à André Bilodeau, l'un des premiers pilotes à populariser l'aérostation au Québec.

1995

L'année 1995 atteint tous les sommets. Plus de 200 000 visiteurs assistent aux six envols. L'événement est marqué par la présence de nombreux ballons de formes spéciales, particulièrement l'arche de Noé et le château de Cendrillon. La soirée « Tout feu... tout flamme » illumine plus d'une soixantaine de montgolfières. C'est Marjo qui fracasse le record d'assistance avec 70 000 personnes suivie de Sonia Benezra, Mitsou, Mario Pelchat, Jim Corcoran, Sylvain Cossette et Michaël Rancourt. Éric Lapointe et Gildor Roy attirent aussi des foules considérables. Per Lindstrand préside la fête.

1996

En 1996, pas moins de 225 000 personnes ont franchi le seuil du Festival. Sur la grande scène ont défilé les Robert Charlebois, André-Philippe Gagnon, Marie Carmen et Kevin Parent. Le programme du week-end s'est aussi vu teinté d'exotisme avec des groupes comme Quarimba, Al-Arz, Salamanca et Tchaka. Une fois de plus les Canadiens ont remporté les honneurs de la course Canada/États-Unis. Enfin, la soirée « Tout feu... tout flamme » et le feu d'artifice ont également battu des records d'assistance. C'est la Bruxelloise Mady Smets qui s'est acquittée des fonctions de présidente d'honneur en ce neuvième Festival.

1997

ecossais1.jpgEn 1997, le Festival a fêté ses 10 ans en grand! Les organisateurs publiaient à cette occasion Les Vaisseaux du ciel, un livre sur l'aérostation rédigé par le journaliste italien Marco Majrani. Le dessinateur Paul Roux et l'auteur Michel Luppens produisaient, pour leur part, une bande dessinée publiée aux Éditions du Raton Laveur sous le titre Et vive la montgolfière! Plus de 150 montgolfières, dont une vingtaine de formes spéciales telles qu'un cornemuseur écossais, une tête de renard et la locomotive de l'Orient-Express se sont envolées à cinq reprises au cours de ce Festival.

Les soirées furent ponctuées des spectacles de Richard Séguin, Dan Bigras, Anthony Kavanagh, Gipsy Kings et Soul Attorneys. En ce 10e anniversaire, pas moins de 225 000 visiteurs ont foulé le sol du parc de la Baie!

1998

Le 11e Festival marque l'histoire de l'aérostation. Pour la première fois en Amérique du Nord, Gatineau est l'hôte du sixième Championnat du monde de dirigeables à air chaud!

À cette occasion, pas moins de 16 pilotes de dirigeables venus d'Europe, des États-Unis et de Chine se sont disputés, au parc de la Baie, la première place des épreuves de vitesse et de précision. Le plus gros avion-cargo au monde, l'Antonov 124, fut d'ailleurs nolisé pour transporter les dirigeables en Amérique. Tenu exceptionnellement sur six jours, le Festival a aussi accueilli plus d'une centaine de montgolfières dont plusieurs de formes originales.

Mis à part dirigeables et ballons, 300 spectacles et animations sont venus agrémenter le programme, dont les intrépides Snowbirds. Sur la grande scène, on a vu défiler tour à tour les Claude Dubois, Dubmatique, Luce Dufault, Jonny Lang, Kevin Parent et Sylvain Cossette. C'est aussi en 1998 qu'est sorti L'envolée, un disque compact regroupant sept pièces musicales originales de Michel DeMars.

1999

Quelque 200 000 visiteurs ont mis le cap sur le site du Festival du 3 au 6 septembre 1999. Cette 12e édition où près de 150 montgolfières participaient aux envolées s’est démarquée par la présence de plusieurs formes spéciales, notamment le lapin Energizer, le bonhomme Michelin, la statue de la Liberté, un soleil, une marguerite, un bonhomme de neige et une citrouille. À l’occasion de ce 12e Festival, les aérostiers ont également pris part à deux compétitions : la course Canada/États-Unis et la course Bell ActiMedia. Quant à la magnifique soirée « Tout feu… tout flamme », elle s’est déroulée sous la direction de Francine Ruel, nouvelle porte-parole officielle du Festival.

Côté spectacles, Dubmatique, Bruno Pelletier, Corey Hart et Jean Leloup ont su attirer des foules nombreuses. S’inscrivaient également au programme plusieurs numéros d’acrobatie du genre nouveau cirque. Enfin, pour la première fois au Festival, se tenait une compétition d’hommes forts… un événement appelé à se répéter.

2000

forme_grenouille.jpgLa 13e édition du Festival de montgolfières de Gatineau, tenue du 1er au 4 septembre 2000, sera celle qui aura démontré la fidélité du public. Malgré l’annulation de toutes les envolées en raison de vents violents et d’averses, près de 200 000 visiteurs ont participé à l’événement. Zachary Richard, Marjo, Éric Lapointe et le groupe La Chicane ont attiré un très grand nombre de spectateurs en soirée. Le concours d’hommes forts, les acrobates de Chine, Richard Abel et Pierre Lalonde auront aussi été des spectacles fort courus pendant le jour.

2001

L'édition 2001 du Festival de montgolfières de Gatineau, qui s'est déroulée du 31 août au 3 septembre, a connu un succès hors pair. Pour une deuxième année consécutive, Francine Ruel, porte-parole officielle du Festival, s'est montrée à la hauteur et a très bien représenté l'événement. Grâce à un programme exceptionnel, près de 200 000 visiteurs ont participé à la 14e édition du Festival. L'envolée de nouvelles formes de montgolfières telles que le dragon Oggy, le personnage des croustilles Humpty Dumpty, la vache ailée, l'écureuil et le clown brésilien a fait les délices des yeux.

Ces formes décoraient le ciel de l'Outaouais, voire lui donnaient du tonus. Une quarantaine de manèges et un mégafeu d'artifice ont converti en quelques jours le paisible parc de la Baie en un lieu amusant et féerique. Il ne faut pas oublier les remarquables prestations de Luck Mervil, Sylvain Cossette, Bruno Pelletier et Okoumé, qui ont fait vibrer la scène Molson Dry. La variété des spectacles et animations (acrobates chinois, Fernand Gignac, Annie Brocoli, Concours des hommes forts) a su contenter un vaste public. Un Festival haut en couleur qui a bien conclu l'été dernier!

2002

affiche15.gifL'année 2002 : celle du 15e anniversaire, du renouveau et de la magie. Une nouvelle équipe prend la relève, un nouveau porte-parole s'amène : le réputé magicien Alain Choquette. Sa présence suscite un thème enthousiasmant : «Il y a de la magie dans l'air!» Une quarantaine de magiciens, parmi les meilleurs au Québec, se joignent aux festivités en fonction d'une programmation renouvelée, tandis que le jovial et célèbre prestidigitateur Alain Choquette, maître en la matière, tient la vedette.

Des montgolfières aux couleurs et aux formes abracadabrantes offrent au public sept envolées sur sept. La grande scène Molson Dry, quant à elle, vibre de chansons, magie et rires, avec Alain Choquette, Gabrielle Destroismaisons, Mario Pelchat et son invité Boom Desjardins, ainsi que Richard Séguin et l'irascible Stéphane Rousseau. Un spectacle unique en hommage à Pierre Barouh, auquel participent Bïa, Dorothée Berryman, Renée Claude, Pierre Lapointe et Micheline Scott, fait salle comble au Musée canadien des civilisations. La 15e édition du Festival de montgolfières de Gatineau, bien servie par quatre journées ensoleillées, a livré un ciel coloré de montgolfières, une centaine d'artistes et 310 spectacles et animations à des milliers de visiteurs heureux de jouir de l'ambiance fête de cette grande manifestation populaire.

2003

De grandes innovations sont venues marquer l'édition 2003 du Festival de montgolfières de Gatineau. Avec l’ajout du Dôme de la magie Rona L’entrepôt, où le porte-parole Alain Choquette a offert 18 représentations époustouflantes de micro-magie devant plus de 12 000 personnes, le thème « Il y a de la magie dans l’air » a pris tout son sens.

affiche16.gifUne autre modification importante de la 16e édition fut celle de regrouper toutes les activités pour enfants dans un même secteur intitulé « Le Petit monde enchanté . » Le Festival a de plus donné une belle visibilité à la relève locale en donnant la chance à trois artistes de la région, Eva, Geoffrey Larivière et Joëlle Miller, de donner une prestation en première partie de Roch Voisine. Par ailleurs, plusieurs milliers de festivaliers ont assisté aux spectacles de Roch Voisine, Daniel Bélanger, Bob Walsh, Lulu Hughes, Yelo Molo et les Respectables qui ont envoûté le large auditoire présent.

La montgolfière Mike the monster, à l’image du célèbre personnage du film Monsters Inc. de Walt Disney, qui en était à sa première visite en Amérique du Nord s’est joint à plus de 70 autres montgolfières pour enflammer le ciel de la ville de Gatineau. Le Mégafeu d’artifice orchestré par Royal Pyrotechnie, récipiendaire du premier prix lors du Mondial SAQ cuvée 2003, a quant a lui fasciné l’assistance. Les gradins étaient bondés lors des trois jours de compétition des hommes forts et les foules ont pu applaudir une douzaine d’athlètes de haut calibre. En tout, une centaine d’artistes a présenté plus de 280 spectacles et animations aux milliers de visiteurs ravis d’être au rendez-vous. Finalement, les 850 caravaniers qui s’étaient déplacés des 4 coins du pays et des États-Unis sont retournés à la maison charmés et séduits par leur passage au Festival de montgolfières de Gatineau.

2004

affiche17.jpgMalgré un été marqué par des pluies torrentielles, l'édition 2004 du Festival a été agrémentée de quatre journées radieuses. Cela a permis aux festivaliers présents d’assister à quatre envolées lors desquelles 80 montgolfières ont décoré de leurs multiples couleurs et formes le ciel de l’Outaouais. Plusieurs de ces drôles de volatiles effectuaient leur premier séjour en territoire gatinois. Pensons à Nudie, arrivé en primeur au Festival, à l’Ange et au démon ainsi qu’aux deux petites Abeilles, en provenance respectivement de l’Australie, du Brésil et des États-Unis.

Les nouvelles activités de l’événement, comme la compétition d’équipiers et la journée de visite libre, auront contribué à augmenter la connaissance populaire de ce sport de haute altitude.

La Grande scène a accueilli quatre spectacles uniques au Québec. Ainsi, se sont succédés pendant les quatre soirs du Festival : le vendredi, Daniel Boucher précédé des gagnants du Concours de la relève culturelle de Gatineau, soit Alexandre Simpson Tremblay, Andréane Lafrenière-Renaud et Pier-Luc Labelle Charlebois; le samedi, Nanette Workman, Marie-Chantal Toupin, Laurence Jalbert, Mélanie Renaud et Andrée Watters, sans oublier la participation spéciale de deux merveilleux talents locaux, Joëlle Miller et Eva; le dimanche, Bruno Pelletier et son invité Gino Vannelli; enfin, le lundi, La Bottine Souriante, avec la présence exceptionnelle de Martin Giroux. Le Festival a aussi présenté le 6e Championnat canadien des athlètes de force. Plus de 5 000 spectateurs par jour se sont entassés dans les gradins pour observer Hugo Girard, qui a remporté son 6e titre d’homme le plus fort du Canada. Des milliers de personnes ont aussi assisté aux 27 spectacles de micromagie d’Alain Choquette, porte-parole du Festival pour une 3e année consécutive, sous le Dôme magique Rona L’entrepôt.

Une mise aux enchères de tours de montgolfières avec des artistes populaires, dont Francine Ruel, Bruno Pelletier, Marie-Hélène Thibault, François-Étienne Paré, Martin Dion et Christopher Hall a permis de récolter 2 000 $ pour la Fondation canadienne Rêves d’Enfants. En avant-première du spectacle du dimanche, les pilotes ont illuminé leur montgolfière au rythme de diverses chansons country, rock et classique. Rudolf Höfer, le pilote du Renard, a importé de l’Europe ce concept, présenté à un public extasié devant cette féerie de couleurs. Ainsi, du haut de ses trois cents spectacles et animations, la 17e édition aura semé joie et satisfaction parmi une assistance globale évaluée à 200 000 visites, dont plus de 2 000 caravaniers.

2005

affiche18.jpgL'édition 2005 a été celle de l’inauguration de la nouvelle montgolfière du Festival. Celle-ci, en compagnie de plus de 70 autres montgolfières, dont Van Gogh de Hollande à son premier voyage en Amérique du Nord, a affiché sa splendeur lors des quatre envolées réalisées. Don Cameron, le propriétaire de la plus grosse fabrique de montgolfières au monde, a quant à lui fait un aller-retour Canada-Angleterre, pour venir offrir une conférence passionnante sur la montgolfière.

La formule de spectacles uniques présentés sur la Grande scène Molson Dry a grandement contribué à attirer les foules record qui se sont déplacées durant les quatre jours de la 18e édition du Festival. Charmés dès le départ par les gagnants du Concours de la relève culturelle de Gatineau, Alain Barbeau, Guillaume Guilbaut et Valéry Lemay Laporte, les festivaliers ont ensuite pu entendre Boom Desjardins accompagné de Top Passion, un groupe vocal de l’Outaouais. Malgré les averses du samedi après-midi, les festivaliers ont aussi assisté en grand nombre au spectacle enlevant d’Éric Lapointe, accompagné pour l’occasion de ses meilleurs amis, Hugo Lapointe, Martin Deschamps et Florent Vollant. Ensemble, ils ont offert un spectacle de plus de deux heures, avant de céder la place au traditionnel feu d’artifice PJC Michel Quesnel de Gatineau, orchestré par Royal Pyrotechnie. La palme d’or, côté assistance, revient tout de même à la soirée du dimanche 4 septembre. Les sept artistes présents, Michel Pagliaro, Marie-Chantal Toupin, Luck Mervil, Vincent Vallières, Émily Bégin, Marie-Mai et Nicola Ciccone, ont diverti plus de 75 000 spectateurs, un record depuis la visite de Céline Dion en 1992. Pour clôturer en beauté le Festival, les gens ont dansé par milliers sur les airs folkloriques de Mes Aïeux et sur le son disco du Boogie Wonder Band.

nouveau_ballon.jpgLes activités au programme dans le jour réservaient des moments forts, comme le spectacle de Michèle Richard sur l’arrière-scène, le Championnat de break dance ou encore les 23 spectacles à guichets fermés, sous le Dôme magique Rona L’entrepôt, d’Alain Choquette. Le porte-parole de l’événement était accompagné de Richard Sanders et de Lilo Traina. La troisième édition du Vent en fête Desjardins a fait sourire plusieurs enfants; mille cerfs-volants ont été distribués, pour une initiation plaisante à ce sport de haute voltige. Le 7e Championnat canadien des athlètes de force, présenté par le Casino du Lac-Leamy, a permis à un autre héros local, Jessen Paulin, de succéder à son professeur, Hugo Girard, absent de la compétition pour cause de blessure. Fait important, 3,58 tonnes d’ordures ont été recyclées grâce à la présence sur le site du Consortium ÉCHO-Logique et à plus de 150 bacs de récupération.

 

2006

ph2006_3.jpgEn 2006, Chantal Lacroix se joint à l’équipe et devient la porte-parole officielle du Festival au niveau de la programmation artistique. Les spectacles très attendus de Simple Plan et de Mobile en ouverture et des Cowboys Fringants en fermeture du Festival auront permis d’attirer des foules records pour un vendredi (60 000) et un lundi (45 000), les deux jours habituellement les moins achalandés du week-end. Le spectacle de Garou aura attiré 50 000 personnes, tandis que 15 000 irréductibles festivaliers auront bravé la pluie et la boue pour assister au show de filles du dimanche soir. Le Festival a de nouveau laissé une belle place à la relève en offrant les premières parties des spectacles à de jeunes talents de chez-nous, qui ont vécu « l’expérience de leur vie » sur la Grande scène Molson Dry.

affiche2006.gifDu côté montgolfières, deux envolées sur sept auront coloré le ciel de Gatineau et d’Ottawa lors de la 19e édition, une performance décevante alors que la moyenne est de quatre envolées pour le Festival. D’autant plus qu’un record de réservation de tours de montgolfières aura été établi cette année, ce qui démontre l’intérêt grandissant de la population envers cette activité. Le Festival a accueilli 12 formes spéciales, un record depuis les 5 dernières années. Le pilote vedette Joe Kittinger, qui détient le record du monde du plus haut saut en parachute effectué à partir d’une montgolfière, a offert une conférence très appréciée en ouverture du Festival. Le Japon a été le pays en vedette cette année avec la venue de la montgolfière Doraemon. Sur l’aire des envolées, c’est le Dream Team dirigé par l’Américain Ted Ohara qui a remporté la 3e édition de l’unique Compétition d’équipiers en Amérique du Nord. Du côté du 8e Championnat canadien des athlètes de force présenté par le Casino du Lac-Leamy, c’est le Gatinois Jessen Paulin qui a décroché le titre national, devançant par 15 points son plus proche rival, Dominic Filiou.

Au fil des ans, le Festival de montgolfières de Gatineau est également devenu le 2e plus grand rassemblement de caravaniers au Québec après St-Tite. Cette année, le Festival a connu un record avec plus de 1200 caravanes sur le site, qui affichait complet dès 17 h le vendredi soir.

2007

affiche2007.jpgDu 31 août au 3 septembre 2007, le soleil a brillé haut et fort dans le 20e ciel du Festival de montgolfières de Gatineau.

Sur la Grande scène Molson Dry, c’est le spectacle du dimanche soir qui aura attiré la foule la plus imposante, avec 65 000 personnes pour assister aux concerts de Dan Bigras et ses blondes et de Bruno Pelletier. En ouverture vendredi, la Compagnie Créole aura fait danser et chanter 40 000 personnes, tandis qu’Alfa Rococo et Eva en auront attiré quelque 55 000. Ce sont Kaïn, puis Champion et ses G-Strings qui auront eu l’honneur de clôturer cette 20e édition, avec environ 30 000 personnes sur le parterre.

Au total, incluant les jeunes familles qui sont venus pour la journée et qui ont quitté le site avant les spectacles, les organisateurs estiment à environ 230 000 le nombre de visites sur le site tout au long des quatre journées de l’événement, un achalandage record au dire des plus anciens collaborateurs.

Malgré le soleil qui brillait tout azimut, les montgolfières ont dû rester au sol à quatre occasions, la force des vents étant supérieure à la limite prescrite pour les envolées.

Toutefois, les festivaliers s’étant rendus sur le site samedi en matinée et en soirée, de même que dimanche matin, auront eu l’occasion d’assister au décollage des dizaines de montgolfières dont le gigantesque Jésus, la Fusée et le Gâteau. Les Sky Hawks, équipe de parachutistes des Forces canadiennes, auront ébahi la foule dimanche après-midi, en virevoltant dans le ciel en formation groupée ou avec des fusées colorées.

Le Gatinois Jessen Paulin s’est mérité le titre de Champion nord-américain, au terme de la lutte la plus serrée jamais livrée sur le site des athlètes de force. En effet, à la fin des différentes épreuves, Paulin et l'Américain Brian Shaw avaient tous les deux 83 points en tête du classement général. C'est finalement le Gatinois qui a mérité la palme.

2008

affiche2008.jpgAvec 6 envolées sur sept, le directeur de vol, André Boucher ainsi que toute l’équipe responsable du volet montgolfières n’avaient pas vécu de si belles envolées depuis 2002, alors que sept envolées sur sept avaient eu lieu.

Dame Nature a ainsi tenue sa promesse pour la 21e édition qui s’est déroulée du 29 août au 1er septembre 2008 et ce, malgré un petit oubli vendredi lorsqu’une bruine s’est installée pour y rester jusqu’à la fin du spectacle du groupe Finger Eleven. Toutefois, les fans, au nombre de 25 000 personnes, étaient au rendez-vous et ont été plus que ravis d’avoir le privilège d’assister à la seule représentation que leur groupe fétiche ont offert au Québec.

Un nombre impressionnant de chaises de festivaliers étaient déjà en place dès l’ouverture du site samedi et dimanche matin, alors que se préparaient les spectacles de Marie-Élaine Thibert, Xavier Caféïne, Pascale Picard et Dennis DeYoung, qui ont attiré respectivement 60 000 personnes pour le premier et 70 000 pour le second.

Gregory Charles a, quant à lui, fait chanter et danser la foule qui était au nombre de 35 000 personnes, charmées par ses interprétations de grands succès musicaux du Québec et d’ailleurs, sans oublier les siens.

Pour une deuxième année consécutive, Jessen Paulin a été couronné l’homme le plus fort de l’Amérique du nord, dans le cadre du Championnat nord-américain d’athlètes de force Discount. Une chaude lutte a été livrée entre lui et Christian Savoie, qui a terminé avec un retard de quatre points au final.

2009

affiche2009.jpgCette édition a été marquée par un record d’assistance de tous les temps depuis la naissance du Festival. Le site du Festival a été très achalandé lors des quatre jours de cette manifestation culturelle, et à toute heure ! Ainsi, un nombre impressionnant de 277 000 visiteurs ont été accueillis en 2009. Les pilotes ont quant à eux profité pleinement de leur venue à Gatineau. Cinq envolées ont eu lieu, deux étant annulées à cause de vents forts qui auraient mené les montgolfières dans une mauvaise direction.

Les spectacles présentés sur la Scène Loto-Québec ont tous attiré des foules imposantes. Samedi, une marée de monde s’était déplacée pour voir le roi du country, Kenny Rogers. Le groupe Mes Aïeux, Marie-Mai, Ariane Moffatt ainsi qu’Éric Lapointe ont également attiré des dizaines de milliers de spectateurs.

Lors d’une compétition serrée, le colosse québécois de Val-Joli, Christian Savoie, est devenu le nouveau

champion nord-américain des athlètes de force.

2010

affiche2010.jpgLe 23e Festival de montgolfières de Gatineau aura été marqué par la ténacité et la fidélité tant des bénévoles que des festivaliers. Les foules étaient présentes tous les jours et les gens se sont bien amusés malgré les conditions météorologiques difficiles.

Les festivaliers ont pu apprécier les représentations de Bobby Bazini, d’Our Lady Peace et d’Hedley le vendredi soir. Le samedi, ce sont les plus belles voix féminines du Québec qui s’étaient données rendez-vous avec Laurence Jalbert, Johanne Blouin, France D’Amour et Luce Dufault. Le Dimanche, Sylvain Cossette avait invité deux de ses bons amis, soit Bruno Pelletier et Dan Bigras. Le virtuose de la guitare flamenco Jesse Cook a assuré la première partie. Pour terminer en beauté, les Cowboys Fringants sont venus reprendre leur nombreux succès lors d’un spectacle fort en énergie.

Le Festival a accueilli un nombre record de caravanes, franchissant le cap de 1500. En fait, le Domaine des caravaniers Centre VR Bélanger affichait complet le jeudi après-midi.

Trois des sept envolées prévues se sont finalement déroulées. La queue de l’ouragan Earl est venue jouer un grand rôle dans la plupart des annulations, alors que des vents forts et des averses parfois torrentielles se manifestaient à l’heure des envolées.

Quinze mille mordus du sport on assisté au concours d’hommes forts. Malgré une remontée impressionnante du Gatinois Jessen Paulin le deuxième jour de la compétition, Christian Savoie a conservé le titre de champion nord-américain des athlètes de force.

Ainsi, le Festival aura reçu 175 000 visites pour cette édition somme toute bien particulière!

2011

affiche2011.jpgAlors que les montgolfières se sont montrées le bout du nez moins souvent que l’aurait souhaité l’organisation, le Festival de montgolfières de Gatineau a eu la chance de se rattraper avec la qualité des spectacles présentés.

Bien que les prévisions météo incertaines aient affecté la participation aux activités de jour, la force des différents éléments de programmation du Festival a une fois de plus fait ses preuves. Deux envolées sur huit ont été possibles, en plus de quelques envolées en attaché.

Les spectacles de la Scène Loto-Québec ont attiré chacun des dizaines de milliers de festivaliers, en commençant le vendredi avec David Usher et le mythique Roger Hodgson. Le spectacle du samedi a accueilli une foule fort impressionnante avec Marc Dupré et ses invitées spéciales, Véronic DiCaire et Annie Villeneuve. Les fans étaient également au rendez-vous pour Roch Voisine le dimanche et pour le programme double du lundi avec Les Trois Accords et Les Respectables.

Les performances sur les quatre scènes, notamment des BB, de Patsy Gallant, de Martin Giroux et de Jenny Rock, ont été fort populaires. Le coin des manèges, les activités familiales, le Cirque RONA L’entrepôt, les Bistros SAQ, le Feu d’artifice de Michel Quesnel, pharmacien et les Aires de détente Tim Hortons auront aussi été des moments forts de la fin de semaine.

Du côté de la Finale du Championnat nord-américain d’athlètes de force Tourisme Québec / Ville de Gatineau, le Québécois Christian Savoie a devancé son plus proche rival par plus de 10 points, remportant donc cette compétition.

2012

affiche2012.jpgIl aura fallu attendre deux ans pour que dame Nature soit du côté des organisateurs du Festival de montgolfières de Gatineau. Pour ce 25e anniversaire, elle s’est manifestée sous son côté le plus radieux!

Trois des sept envolées initialement prévues ont rassasié les admirateurs contemplatifs, sans oublier trois magnifiques vols en attaché; les reines du ciel ont ainsi pu se pavaner sous le regard attentif d’un public admiratif!

Les gens se sont déplacés en grand nombre, de jour comme de soir, pour assister aux quelque 300 spectacles et animations de l’événement. Il est possible d’affirmer que le public présent le samedi, notamment à la magnifique prestation de Simple Plan a permis d’enregistrer un record d’assistance d’un jour pour la dernière décennie. Le spectacle de KC and the Sunshine Band, malgré une température qui, pour la seule fois du Festival, ait donné des frissons à l’organisation, a fait lever la foule dans un esprit tout à fait festif! De son côté, Isabelle Boulay a charmé les nombreux visiteurs venus entendre son large répertoire de succès à saveur country folk.

Le Championnat nord-américain d’athlètes de force Tourisme Québec / Ville de Gatineau a couronné un nouveau champion, du Québec, Jean-François Caron.

Nous avons eu le privilège d’assister à la reconstitution historique de la première envolée de montgolfière, une primeur américaine, fortement appréciée du public et animée par Roland de Montgolfier et son équipe, venue tout droit de la France.

Vingt-cinq ans, ça se fête, ça se chante et ça se danse : tel était le thème de la 25e édition. C’est d’ailleurs avec un public conquis chantant presque aussi fort qu’Éric Lapointe que s’est conclu cet anniversaire!

2013

Affiche 2013.jpg

La qualité de la programmation l’aura emporté sur toute la ligne devant une météo pour le moins incertaine lors du 26e Festival de montgolfières de Gatineau, présenté par Loto-Québec en collaboration avec Desjardins.

Comme toujours, les grandes vedettes de l’événement, soit les pilotes et leurs gigantesques montgolfières, ont été mis à l’honneur! C’est avec fébrilité qu’a été accueilli à trois reprises le Drapeau vert Desjardins, dont le lever fut chaque fois acclamé par le public.

Les festivaliers  sont venus en grand nombre pour entendre la star canadienne Mia Martina et l’icône du reggae jamaïcain Sean Paul! La scène Loto-Québec recevait le samedi un spectacle où s’alliaient trois artistes, trois générations et surtout trois voix uniques : Garou, Valérie Carpentier et Daniel Lavoie.  Et, surprise! Nul autre qu’Éric Lapointe s’est présenté sur la scène pour interpréter deux chansons en duo avec Garou. Le dimanche, Bernard Adamus et Mes Aïeux ont enflammé la gigantesque foule. Finalement, faisant fi des prévisions météorologiques, la foule s’est déplacée le lundi avec une seule idée en tête : FÊTER! Le spectacle ensoleillé de Damien Robitaille et de Loco Locass  a rapidement fait oublier les la pluie qui a marqué la fin de la journée.

Du côté du Championnat nord-américain d’athlètes de force Tourisme Québec/Ville de Gatineau, le succès du film Louis Cyr  s’est bien fait sentir. C’est finalement avec 1,5 point d’avance que Jean-François Caron a remporté les grands honneurs devant Christian Savoie.

2014

Affiche 2014.jpgPour sa 27e édition, le Festival de montgolfières de Gatineau, présenté par  Loto-Québec en collaboration avec Desjardins, s’est offert une cinquième journée de festivités! La star internationale Jason Derulo a enflammé la foule lors de la soirée d’ouverture le jeudi! La Scène Loto-Québec accueillait le vendredi un spectacle inédit, qui réunissait quatre icônes : Paul Piché, Zachary Richard, Michel Rivard et Patrick Norman! Le samedi, Phillip Phillips a démontré qu’il se sentait à la maison à Gatineau, offrant une performance des plus généreuses! Coup de cœur de nombreux festivaliers, Marc Dupré avec ses invités de La Voix aura sans contredit conquis le public de l’Outaouais. Finalement, la puissante performance de Kaïn a clos le Festival dans la toute nouvelle formule du 5 à 7!

De forts vents ont limité à trois le nombre d’Envolées Desjardins, maintenant les ballons au sol pour le reste des vols prévus. Les festivaliers ont toutefois pu goûter aux plaisirs de la montgolfière et à la générosité des pilotes lors des activités à l’Aire des envolées, soit les Rencontres avec les aérostiers présentées par Desjardins et l’Illumination nocturne des formes spéciales le vendredi.

La nouvelle Scène Hydro-Québec a suscité un grand engouement chez les festivaliers avec notamment David Thibault, Nanette Workman, Michel Pagliaro, Martine St-Clair, Johanne Blouin, Martin Deschamps et Breen LeBoeuf. La Scène familiale a également connu un très grand succès!

Les festivaliers rassemblés autour de l’arène des athlètes de force ont eu droit à une compétition féroce! Au terme des neuf épreuves, l’américain Brian Shaw a remporté la bourse de 5 000 $, devançant par 5 points le champion sortant Jean-François Caron.

Les artistes de la région ont une fois de plus démontré que l’Outaouais se démarque dans le visage culturel québécois. Pensons à Ricky Paquette, Renée Wilkin, Jessica Levasseur Teck, Myriame Proulx, Lisa Hammill, Alain Barbeau, Geneviève Roberge-Bouchard et bien sûr le porte-parole chéri du FMG, Patrice Bélanger !

2015

FR_Lot 1.p1.jpg

Cette 28e édition du Festival de montgolfières nous a fait vivre des moments intenses en énergie, en musique, en humour et en participation de foule.

Le pari d’une programmation audacieuse sur la Scène Casino Lac-Leamy a été relevé de belle façon. Alex Nevsky, Les trois accords, Claude Bègin, Klô Pelgag et Karim Ouellet inauguraient la scène le jeudi soir. Le vendredi nous retrouvions Éric Lapointe et ses invités pour un spectacle plein d’énergie. Le samedi était le théâtre d’une première au FMG, un spectacle d’humour animé par Martin Vachon. Nous retrouvions sur scène Réal Béland, François Massicotte, Peter Macleod et Mariana Mazza. Le tout entrecoupé d’interlude musical proposé par Brothers’ Sessions. La country était à l’honneur le dimanche soir avec Gildor Roy, Edith Butler, Maxime Landry, Paul Daraîche et Patrick Groulx. Enfin nous avons fini en beauté avec un lundi sous le signe des années 90, Frères à ch’val, Noir Silence, Les Respectables, Vilain Pingouin et Zébulon concluant cette belle édition. Sur la Scène Hydro-Québec nous avons retrouvé, encore cette année, de très beaux spectacles avec entre autres, Sally Folk, Luc de Larochellière et The Box. De nombreux artistes locaux étaient également mis à l’honneur.

Les montgolfières, autres vedettes très attendues de l’événement, ont offert aux festivaliers quatre belles Envolées Desjardins sur une possibilité de neuf en plus d’un vol en attaché le dimanche. Vendredi soir, une illumination nocturne des 13 formes spéciales a ravi les regards.

À sa première année, la nouvelle formule en équipe de l’International des athlètes de force ministère du Tourisme / Ville de Gatineau a été couronnée de succès. Malgré une dominance évidente du duo d’hommes forts des États-Unis, la lutte a été chaude pour la deuxième place! Ce sont finalement les Estoniens qui ont gravi la seconde marche du podium, laissant les Anglais se hisser sur la troisième. Les canadiens ont terminé en quatrième place.

Plus de 1030 véhicules récréatifs ont pris place au Domaine des caravaniers. Des visiteurs d’un océan à l’autre s’y trouvaient, notamment du Texas, du Nouveau-Brunswick et de la Colombie-Britannique, sans oublier plusieurs caravaniers du Québec, de l’Ontario et du reste du Canada.

2016

Affiche21016La 29e édition du Festival fut sans contredit un immense succès. L'ajout de sites de décollage alternatifs pour les envolées matinales aura été une excellente initiative. Ainsi, les montgolfières ont décollé le samedi et le dimanche à l'aube depuis l'Aéroport de Gatineau, les vents étant plus favorables pour un décollage de cet endroit. Au total, 5 vols libres et un vol captif auront eu lieu sur une possibilité de 9, permettant au public d'admirer les gigantesques ballons qui nous provenaient d'un peu partout au Canada, des États-Unis, du Mexique et également du Brésil. Parmi les montgolfières préférées de cette année, notons Pea-Nut l'éléphant, la fusée spatiale et YuYu le Pingouin, que nous avons pu observer notamment lors des deux Illuminations nocturnes! Les nouvelles stations d'apprentissage ont aussi permis au public de se familiariser avec le rôle des équipiers qui sont un maillon essentiel au bon déroulement d'une envolée.

Alors que le Festival s'étendait sur 5 jours pour une troisième année, on a pu noter un record d'affluence le jeudi, lors de l'ouverture avec le grand spectacle de Véronic DiCaire sur la Scène Casino Lac-Leamy. L'unique hommage à David Bowie et Prince du vendredi a donné lieu à d'incroyables collaborations, dont le finale collectif sur Purple Rain, où défilaient sur scène Valérie Carpentier, Élizabeth Blouin-Brathwaite, Annie Villeneuve, Brigitte Boisjoli,
Véronic DiCaire, Gregory Charles, Dan Bigras, Martin Deschamps, Maxime Proulx, de même que 10 musiciens et une grande chorale. Lors d'un moment fort, la prestation de Let's Dance de Bowie offerte par Véronic DiCaire a semé la frénésie dans la foule.

Une véritable marée de monde a déferlé lors du spectacle de Marc Dupré auquel se sont joints Marie-Mai, Yvan Pedneault et Geneviève Leclerc. Jérôme Couture et Patrice Bélanger ont surpris la foule en se joignant à eux. La soirée en humour et en musique proposée par P-A Méthot avec Mike Ward, Dominic Paquet, Julien Tremblay, Martine St-Clair et Men Without Hats a fait rire et chanter des dizaines de milliers de festivaliers! Cette 29e édition s'est terminée sur les notes joyeuses et entrainantes du country de Renée Martel et de ses invitées Luce Dufault, Laurence Jalbert, Brigitte Boisjoli, Guylaine Tanguay, Annie Blanchard et Valérie Carpentier. La Scène Hydro-Québec et la Scène Familiale ont aussi connu des foules records, entre autres lors des spectacles de l'unique Marjo et des Légendes pour la première et d'Annie Brocoli et de Salmigondis pour la seconde. La relève et les artistes de la région ont également eu une place de choix partout sur le site.

La lutte a été serrée tout au long des trois jours de la Finale du Championnat Ultimate Strongman Junior Ville de Gatineau. Le Canadien Cheick Sanou, originaire du Burkina Faso qui vit au Nouveau-Brusnwick et qui fait 342 livres du haut de ses 6 pieds 2 pouces, a impressionné par son agilité, y allant même d'une roue latérale tout à fait contrôlée! Finalement, c'est le colosse américain Nick Hadge qui a été couronné l'homme junior le plus fort du monde!